La digue du Break, Dunkerque
Territoire industrielle en mouvement

La digue du Braek est un spot de pêche mythique, reconnue pour sa longue route bétonnée de 6 km de long entourée d’un côté par la mer, et de l’autre par le bassin minéralier de Dunkerque.
Prise d’assaut par les touristes lors
de la saison estivale, elle se transforme en véritable no mans Land en basse saison, aucuns commerces, aucuns restaurants ni marchands de glace. Un paysage brut, un climat rude, des conditions de vie difficiles. Loin du bruit. La plage est bordée d’installations industrielles. La zone de la digue est classée Seveso (installations industrielles dangereuses).
Ce sont toutes ces caractéristiques géographiques et sociales
qui m’intéressent. Le mouvement est omniprésent, le vent balaie le sable continuellement. Comme livré à lui-même sur l’asphalte de la digue. Cette matière sableuse, ce grain, on les retrouve sur les tirages photographiques.La matière du papier photo que j’ai choisi, donne un rendu hyperréaliste à l’image. Parfois même la photographie donne l’illusion d’un dessin réalisé au fusain.

David_Rase_Digue4